24 fév

L’achat d’un appartement en vente à Meaux vous engage plus qu’un mariage !

Femme signant un document

Vous êtes décidé à acheter un appartement à Meaux avec votre partenaire de vie ? Alors, lisez ce qui suit, cela peut vous intéresser ! A l’occasion de la Saint-Valentin et alors qu’acheter un bien à deux est une étape importante dans la vie d’un couple, Vousfinancer, réseau de 150 agences de courtage en crédit immobilier et OpinionWay ont interrogé les Français afin de savoir quel engagement cela représentait pour eux. Le résultat est très clair. Pour près d’un Français sur deux (47 %), acheter un bien à deux est plus engageant que se marier !

Chez Vousfinancer 67 % des emprunteurs sont en couple
Chez Vousfinancer, si 67 % des emprunteurs sont en couple, la majorité achète toutefois sans être mariés : seuls 33 % des emprunteurs sont mariés alors qu’ils sont 35 % à acheter sans l’être, 11 % sont pacsés et 24 % vivent en concubinage. « Nous constatons aujourd’hui que l’acte d’achat est totalement décorrélé du mariage, alors que ce n’était pas le cas dans la génération de nos parents et grands-parents…, explique Jérôme Robin, président fondateur de Vousfinancer. Il y a même aujourd’hui davantage de couples qui achètent sans être mariés qu’en ayant officialisé leur union.»

Quelle que soit la situation maritale, acheter à deux est, en outre, souvent plus facile, car considéré comme moins risqué pour les banques qui favorisent ainsi ceux qui font des acquisitions en couple. « Au global, 67 % de nos emprunteurs sont en couple, complète Jérôme Robin. Même les moins de 30 ans sont 60 % à emprunter à deux et, chez les 30-39 ans, cette proportion monte à 75 %. À deux, les revenus sont plus élevés, ce qui permet au couple d’avoir une plus grande capacité d’emprunt et donc d’accéder plus facilement à la propriété, quand un seul salaire n’est pas toujours suffisant.»

* Sondage réalisé les 25 et 26 janvier auprès d’un échantillon de 1 007 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

C.V. / Bazikpress © DURIS Guillaume

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée